Arènes met à profit l’expérience pluridisciplinaire de son équipe pour développer une approche transversale des problématiques territoriales et environnementales : c’est un atout sur lequel s’appuie l’association pour développer des ponts entre recherche et pratique opérationnelle.


Porter la réflexion des acteurs à un niveau plus global :

Ce positionnement constitue un point fort d’Arènes qui possède ainsi une très bonne connaissance des politiques publiques et des collectivités, ainsi que la maitrise des outils théoriques et réflexifs relatifs à son implication dans des travaux de recherche. De par ses relations privilégiées avec plusieurs laboratoires, Arènes permet aux acteurs de terrain de porter leur réflexion à un niveau plus global, dans toutes les disciplines liées à la nature et l’environnement :
- Ecologie,
- Anthropologie,
- Sociologie,
- Sciences politiques,
- Etc.

Depuis plusieurs années, Arènes a ainsi développé des liens étroits avec le monde de la recherche impliqué sur les questions de concertation :

- Programme CDE, GIS Démocratie et Participation, etc.
- Sociologie : laboratoires de recherche du LAMES, EHESS Marseille,
- Gestion environnementale intégrée : École Nationale Supérieure des Paysages de Marseille.

Arènes est également inscrite dans plusieurs réseaux de réflexion :

Cette inscription dans les dynamiques de réseaux lui permet d’approfondir les échanges d’expériences dans le champ de la démocratie locale, du développement local et durable (Institut de la concertation, ARDL, UNADEL, etc.).

Ces collaborations peuvent éventuellement amener à publication :

Arènes facilite, en effet, la diffusion des résultats sous la forme de notes, d’essais ou d’articles scientifiques.

Enfin, certains membres de notre équipe enseignent à l’université, coordonnent également plusieurs travaux de recherche et publient au niveau national de nombreux articles sur les conflits locaux en aménagement et gestion des territoires.

Publié le 24 octobre 2012