Ainsi « l’Art des Lieux » a été conçu comme un outil de découverte, d’appropriation et de participation à l’évolution d’un territoire par le croisement des regards qu’impliquent les multiples représentations des différents acteurs (habitants, travailleurs socioculturels, associations) mais aussi des artistes, des élus, des techniciens, des paysagistes...

Des espaces à forts enjeux urbains, sociaux ou environnementaux ont été privilégiés. Ainsi, la démarche de l’Art des Lieux s’entend essentiellement comme un processus d’intervention « citoyen et artistique » sur un territoire en voie de transformation afin de favoriser son développement durable.

La démarche de l’Art des Lieux s’est étendue de 2002 à 2006 sur des périodes d’une année. Le Festival « Art des lieux » qui venait clôturer le projet constituait le moment médiatique de ce processus. Pour autant les projets ont continué à exister postérieurement au départ d’Arènes. Sa réussite tenait à son appropriation par les acteurs locaux et les habitants.

Publié le 26 novembre 2012