Le projet de rénovation urbaine au-delà des opérations de démolition/reconstruction se définit comme un levier susceptible de changer l’image des quartiers concernés, d’en améliorer le cadre et les conditions de vie en influant sur leur développement économique social et culturel. 11 projets de ce type avaient été soutenus par l’ANRU au moment de l’organisation de la Journée, répartis dans 4 départements (06, 13, 83, 84), projets cofinancés et pilotés par les institutions locales (bailleurs, communes, intercommunalités, …) par ailleurs responsables des concertations à mettre en place dans les quartiers.

- Les habitants des quartiers d’habitat social ont-ils encore droit à la parole lorsqu’on rénove leur cité ?
- Auraient-ils même le droit de prendre part aux décisions qui modifieront en profondeur le visage de leur quartier ?
Ce sont les questions qu’a souhaité poser l’association Arènes lors de cette journée régionale de la concertation.

D’envergure régionale, la Journée de la Concertation sur la rénovation urbaine s’est déroulée le 9 octobre 2009 à l’Ecole de la Deuxième Chance à Marseille et a rassemblé 150 participants divers et variés : représentants de collectifs d’habitants, élus de secteur et élus régionaux, bailleurs sociaux, représentants de l’Etat, étudiants, universitaires, professionnels de la participation.

Espace privilégié de mise en questionnement, la Journée régionale de la Concertation a été l’occasion pour l’ensemble des participants de poser un temps d’arrêt l’espace d’une journée dans leurs activités quotidiennes, de mettre à distance ses propres pratiques, de déconstruire les représentations que chaque acteur a sur les autres acteurs, et avoir ainsi un effet miroir enrichissant les expériences de chacun et ainsi la mise en discussion publique de ces questions.

Publié le 29 novembre 2012